D'UN MONDE A L'AUTRE
a l'abri des regards indiscrets ,profitons en pour partager nos connaissances dans une ambiance de calme et d'amitié, loin des brouhaha de notre humanité .
ici chacun a sa place et le droit de s'exprimer ...

Conseils pratiques et portée de la TCI audio

Aller en bas

Conseils pratiques et portée de la TCI audio

Message par Admin senga le Dim 7 Oct - 21:19

Conseils pratiques et portée de la TCI audio




Parmi les conseils pratiques à suivre en matière de recherche en transcommunication, il faut inclure : 1) La patience et la persévérance : ne pas s’attendre à obtenir des résultats nécessairement dès les premières tentatives. Ainsi, par exemple, il a fallu à Hildegard Shäfer presque trois mois d’expérimentations pour obtenir sa première voix sur bande magnétique. En général, cependant, les premiers résultats sont beaucoup plus rapides.

2) Une attitude intérieure calme et détendue, un endroit tranquille.

3) Le choix du même jour et de la même heure pour la tentative de contact. Une ou deux séances d’enregistrement hebdomadaire suffisent.

4) Les périodes à privilégier : après le coucher du soleil, juste avant ou juste après la pleine lune. Eviter le mauvais temps, les orages, les troubles atmosphériques en général.

5) Une personnalité équilibrée, expérimentant dans un but scientifique, qui exclut le sentimentalisme et qui ne considère pas la tentative de contact comme un jeu.

Il faut recopier les voix les mieux audibles sur une cassette, et laisser tomber les voix douteuses. Le contenu d’un message dépend à la fois de celui qui pose la question et de celui qui y répond, les messages obtenus correspondant au niveau de connaissances des correspondants de l’Au-delà. Il convient de procéder à une analyse de contenu afin de déterminer si l’entité contactée est positive ou non. .

Certaines personnes peuvent courir un danger psychique en se livrant à ce type d’expériences : il peut s’agir, note H. Schäfer, « de sujets instables, dépressifs, souffrant déjà de troubles psychiques latents, ou encore d’individus n’ayant pas respecté les précautions qui s’imposent dans le cadre de la recherche transcommunicationnelle ». Elle mentionne le cas d’une femme qui aurait été « tourmentée, martyrisée, poussée à des actes de démence ». (7) Pourtant, un peu de bon sens suffit pour mettre fin à ce genre de contact…

Yves Linèsrappelle qu’il convient, en premier lieu, de veiller à s’isoler de tous les bruits extérieurs. Avec l’aide d’un support de voix radiophoniques, il faut de même éviter - pour un expérimentateur français - les langues latines comme l’espagnol ou l’italien, ainsi que le flamand. L’allemand, le russe, les langues slaves ou l’hébreu conviennent parfaitement. Une dame croyait entendre des multitudes de phrases. Yves Linès constata qu’elle commettait en fait une « interprétation du support »… Il est impératif de ne retenir que les messages nets, audibles. Une totale prudence et un grand discernement sont donc nécessaires, non seulement dans l’optique de la certitude pour soi-même, mais aussi dans celle de la crédibilité du phénomène. (8) Il faut aussi tenir compte du fait que l’on peut capter, avec un simple magnétophone, des émissions radio ou des appels téléphoniques… Attention à la confusion des bruits avec des syllabes. (9)

C. Portée de la TCI :

A quoi sert la transcommunication ? La réponse est la même que pour la médiumnité en général. En fait, il y a deux réponses :

1) La démonstration d’une vie après la mort.

2) La consolation aux personnes se trouvant dans un état de désespoir ou de détresse psychique à la suite de la perte d’un être aimé.

Parmi les éléments de preuve de l’origine paranormale des voix, citons le phénomène des voix audibles en marche arrière.

Hildegard Schäfer a noté à ce propos que les enregistrements écoutés en marche arrière constituent une preuve de la « paranormalité » des voix lorsqu’ils donnent un texte totalement différent mais tout aussi cohérent qu’en marche avant. En réécoutant sa cassette d’exemples d’enregistrements de voix paranormales, elle put constater « que la presque totalité des soixante-dix exemples rapportés présentaient en marche arrière des messages complètement différents, mais tout aussi audibles et sensés qu’en marche avant ».

Ex. : marche avant :----------------Marche arrière :
- « C’était une morte. »----------« Nous téléphonons. »
- « Tant de lumière ici. »---------« Je ne vais pas bien. »
- « A toi de m’appeler ! » --------« Ici, je t’entends. »
- « Croyez fermement ! » --------« Essaie ! »

« Pour écouter la bande en marche arrière sur un magnétophone, il faut retourner le ruban enregistreur et passer la piste non utilisée. Pour les cassettes, il est plus simple de se procurer un petit appareil vendu dans le commerce sous la dénomination ‘‘auto-reverse’’ et de le faire transformer par un électronicien. »(10)

.


Yves Linès (Quand l'Au-delà se dévoile-JMG 2006)

Yves Linès rappelle les risques potentiels de la TCI : agressions du « bas astral » (insultes ou grossièretés…)En outre, il ne faut pas utiliser cette méthode de communication avec l’Au-delà dans le but de solliciter « nos aimés pour les confronter à nos contingences matérielles, en quête d’une aide ou d’une solution à nos problèmes »... Selon Yves Linès, les contacts avec l’Au-delà doivent être envisagés selon deux angles : se hisser« hors du gouffre du désespoir » par la découverte de la réalité de la survivance, et élever notre spiritualité. (11)

Lors du congrès d’Houffalize (Belgique), en 2000, leprêtre Jean Martin a ainsi précisé sa pensée à propos de la transcommunication : « Je pense pour ma part que la transcommunication est non seulement permise par Dieu mais en quelque sorte voulue par lui. J’entends par là que, dans sa compassion pour la souffrance aiguë que constitue un deuil, Il se sert de ce moyen pour nous apaiser, nous rassurer, nous soulager.

C’est un signe de sa bonté pour nous ! Cependant, je pense également que, lorsque le signe est capté et suffisamment affermi dans nos cœurs, un autre travail commence, également voulu par Dieu : un travail de ‘‘ guidance’’ qui suppose un progrès spirituel de notre part. »

Les expériences de TCI : « doivent être enveloppées de prière et d’amour », sans quoi elles risquent d’être dangereuses. L’Au-delà nous aide "en nous soutenant dans l’épreuve par une multitude de signes (dont fait partie, entre autres, la transcommunication)". Des signes, pas des preuves : des signes de présence, de réconfort et d’amour. Des signes aussi qui balisent notre route. » (12)

Alain Moreau

Alain Moreau : Expert

Au-delà : en savoir + sur besoin_de_savoir.com.

TCI (Transcommunication instrumentale) : en savoir +sur besoin_de_savoir.com

Références : 7. H. Schäfer, op. cit., p. 79-84, 86. 8. Yves Linès, « Le Messager », n° 27, juillet 1999, p. 7-8. 9. « P. et T. », n° 40, mai 2000, p. 22-24. 10. H. Schäfer, op. cit., p. 76-77. 11. Y. Linès, « La Revue de l’Au-delà », n° 26, juin 1999, p. 20-21. 12. Jean Martin,« P. et T. », n° 42, décembre 2000, p. 19-21.


NAITRE,MOURIR,RENAITRE ENCORE ET PROGRESSER SANS CESSE,TELLE EST LA LOI
avatar
Admin senga
Admin

Messages : 7548
Date d'inscription : 20/04/2011
Age : 53
Localisation : chambery

http://dunmondealautre.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum